L’été est arrivé, les beaux jours et les sorties plage sont de retours ! Mais attention, qui dit plage dit soleil. La règle d’or ? Il faut s’en protéger ! Une exposition trop longue peut engendrer des coups de soleils, mais pire encore, des cancers de la peau. Il est donc impératif de se protéger. Chapeau, lunettes, crème solaire… A l’attaque !

Par Agathe Martet

Indice 50, 40, 30… Vous ne savez plus où donner de la tête ? Nous sommes là pour vous aiguiller. Premier commandement ? Bien choisir sa crème solaire. Tout d’abord, il faut savoir que chaque type de peau réagit différemment face aux rayons du soleil, le bronzage varie lui aussi d’une personne à une autre. C’est donc pour cela qu’il est important de connaître son phototype (type de peau), pour être capable de choisir l’indice de protection le plus adapté à sa carnation. Il existe ainsi six phototypes différents (classés de un à six), des peaux les plus sensibles à celles les mieux protégées naturellement. Le phototype un, comprend les personnes ayant une couleur de peau très claire, qui brule facilement et qui ne bronze jamais. Résultat ? Une très haute protection est recommandée. Ensuite, le phototype deux, comprend lui aussi les personnes de peau très claire mais qui bronze légèrement; ici encore, une très haute protection est recommandée. Le phototype 3 regroupe les personnes ayant une peau moyenne et bronzant progressivement : une haute protection est également préconisée. Nous conseillons aux personnes mates et bronzant bien, de phototype quatre, d’adopter une protection moyenne, Enfin pour les phototypes cinq et six, regroupant les personnes ayant une peau foncée, on mise sur une protection plus légère ! Les enfants, quant à eux, disposent de produits avec filtres solaires de très haute protection… Indispensables !

Comment rattraper les dégâts ?

Vous vous êtes exposé longtemps au soleil et vous avez zappé la phase protection ? Pas de panique ! Néanmoins, s’il s’agit d’un cas sévère, il est fortement recommandé de consulter un médecin. Pour les plus « petits » coup de soleil, nous vous conseillons d’apaiser votre peau, en commençant par passer la zone enflammée de votre corps sous l’eau froide. Après cela, le plus efficace reste d’appliquer une crème très grasse sur l’inflammation ou encore du gel d’Aloé Véra, ayant des vertus thérapeutiques très importantes et qui permet de limiter la douleur. Une recette de grand-mère ? Appliquez du vinaigre de cidre ou des rondelles de pomme de terre, qui permettront d’apaiser la douleur mais pas de soigner ! Bien sûr, il faudra penser à hydrater un maximum votre peau pour éviter de peler ! Sans aucun doute, mieux vaut prévenir que guérir. Limitez donc votre exposition au soleil entre 12h et 15h car elle est extrêmement nuisible à la santé. «Le risque de mélanome est directement associé à l’exposition excessive au soleil en début de vie et cinq coups de soleil suffiraient à augmenter de 80 % ce risque » concluent les auteurs d’une étude publiée dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention..