Aucune stigmatisation voulue à l’écriture du titre… Mais oui ! Les femmes accumulent une charge mentale relativement plus importante que les hommes. Le concept ? C’est un peu le syndrome des femmes, épuisées “d’avoir à penser à tout ». Si dans votre tête aussi cela tourne en boucle, cet article est pour vous !

Par Coralie Bouisset

Penser à tout, tout le temps, pour assurer le bon fonctionnement du foyer : c’est le concept de la « charge mentale » qui pèse lourd pour les femmes. La dessinatrice Emma était précurseur en 2017. C’est elle qui diffusait sur les réseaux sociaux ces fameuses planches de BD illustrant ce concept flou mais tellement vrai. Peu de temps après, Aurélia Schneider, psychiatre et spécialiste en psychothérapies comportementales et cognitives, publiait un ouvrage intitulé « La Charge mentale des femmes… et celle des hommes ». L’objectif ? Une visée thérapeutique et préventive car oui, ce syndrome nous pourrit la vie ! Sorte de perfectionnisme domestique, il s’illustre très simplement. Imaginez-vous débarrasser la table du dîner. Du salon à la cuisine, vous allez penser au cartable du petit qui n’est pas prêt pour demain, vous verrez aussi une chaussette sale trainer au sol que vous irez déposer dans le panier à linge. Assiettes toujours en main, vous remettrez le tableau de l’entrée droit, rangerez une chaussure tombée à côté du dressing. Vous n’avez toujours pas atteint la cuisine… Le téléphone sonne, vous vous cognez le pied dans l’os du chien. Les assiettes sont enfin dans le lave vaisselle mais la cuisine est en chantier et le lave-linge terminé… Bref ! Pour faire simple, votre conjoint aurait simplement pris ces fameuses assiettes et les aurait déposées dans la cuisine sans voir ou penser une seule seconde à tout ce qui vous a traversé la tête. Oui, lui, il reste focus sur la mission première et ne s’éparpille pas… Et il a raison !

Lâcher prise !
La charge mentale est difficile à définir… Mais se perçoit dans le vécu quotidien. Mais alors, comment s’en débarrasser ? Tout est une question de gestion, d’organisation et d’anticipation pour éviter le stress du quotidien. Mais c’est aussi une question de savoir déléguer et lâcher prise. Oui, plus facile à dire qu’à faire ! Et combien de fois vous a-t-il répondu « il suffisait de me demander ! ». Il faut également apprendre à modifier sa gestion du temps pour éviter ce sentiment de faire les choses en urgence et donc d’être surmenée et débordée. N’hésitez pas à faire des to-do list mais aussi des « done list » pour vous rendre compte des actions qui valaient le coup… Et de celles qui n’étaient pas indispensables ! Pour vous décharger mentalement (et pas sur votre conjoint !), accordez-vous des moments détente rien qu’à vous, pour décompresser. Enfin, nous vous conseillons de déconnecter. Cap sur la digital détox ! Posez votre smartphone en arrivant à la maison et oubliez-le. Ou encore mieux, éteignez-le ! Ayez le courage de débrancher du numérique sans pour autant en pâtir. Et si tout cela ne suffit pas ? On vous conseille un bon bain chaud, une tablette de chocolat, une série sur Netflix ou un billet aller sans retour aux Maldives. En attendant, nous, on va décoller du bureau !