Discipline hindoue désormais bien connue de l’Occident, le Yoga allie méditation et exercices corporels. L’objectif ? Atteindre le bien-être et une meilleure qualité de vie. Souvent considéré comme un art de vivre réunissant corps sain, esprit libéré et philosophie, ce sport a pourtant différentes facettes. Cap sur le Yoga Bikram, pratiqué sous 40°C…

Par Célia Réus

Plutôt sport, bien-être ou méditation… le yoga est riche en variétés. Difficile de s’y retrouver parmi tous ces noms en sanskrits. Pour un travail sur la respiration, des postures libres et créatives, se diriger vers le Yoga Vinyasa. Le Hatha Yoga, lui, demande de réaliser dans un ordre précis les asanas, sanskrit pour « postures ». Plus sportif, il se décline en plusieurs branches dont le Yoga Bikram, forme très particulière… Une salle chauffée à 40°C, une humidité à 40% et 26 postures, chacune exécutée deux fois en 90 minutes. Voilà de quelle manière le Yoga Bikram est pratiqué. Les enchaînements, toujours identiques, sont complétés par deux exercices de respiration dans la séance. Si l’on en croit les studios qui l’enseignent, le Yoga Bikram est accessible à tout le monde : novice ou Yogi expert, souple ou non, sportif ou pas… Pourtant, il se pratique dans des conditions difficiles. Certains Yogis le considèrent même comme contraire aux valeurs du yoga. Mais alors, quels sont les bienfaits de cette pratique très controversée ?

Bien-être et renforcement du corps
Beaucoup plus axé sur l’effort physique que le yoga traditionnel, le Yoga Bikram permettrait d’entretenir sa condition physique et de renforcer ses muscles et articulations. Il constituerait un anti-stress efficace pour lutter contre la fatigue. « Les effets sur le corps sont réels, explique Emmanuelle, professeur de Yoga Bikram à Nice. On nettoie en profondeur tous les organes, les tissus profonds. Le corps se régénère : on l’étire, le travaille, le muscle et l’assouplit ».  Mais alors, pourquoi 40°C ? « Cette chaleur, poursuit la jeune femme, permet en fait au corps de rentrer dans les postures de manière plus souple. Puisque les muscles sont détendus, on a moins de risques de blessure. La chaleur va permettre aussi au système de transpiration de se mettre en route et de favoriser la détox. Ces 40°C, plus l’enchaînement des postures, vont nous amener à un bien-être vraiment particulier ». C’est pour cette raison que plus de 500 aspirants Yogis se sont inscrits dans le studio d’Emmanuelle, sur le port de Nice. À la fin de la première séance, on se sent fatigué mais léger, même si les courbatures apparaissent rapidement. Il est conseillé de pratiquer plusieurs fois pour ressentir des effets de bien-être plus prolongés. « La clé du Yoga Bikram, c’est la régularité » selon Emmanuelle.

Une pratique à ne pas prendre à la légère
Des bienfaits purifiants, donc, mais qu’en est-il des dangers pour notre corps ? Des pratiquants rapportent une extrême fatigue, de la déshydratation, des malaises… « Cela peut arriver, admet Emmanuelle, parce que les conditions sont extrêmes. Mais surtout, pas de panique, c’est le corps qui réagit, ça ne veut pas dire qu’il a mal mais simplement qu’on est en train de nettoyer des choses qui n’ont rien à faire dans le corps. Attention tout de même, ce sport est prohibé pour les personnes atteintes de problèmes cardio-vasculaires. C’est un Yoga dans le challenge, intense ». Le Yoga Bikram est une discipline accessible à tous, même à ceux qui n’ont jamais eu aucun contact avec le yoga traditionnel. Les enseignants conseillent simplement de ne pas aller au bout des postures trop difficiles, et de s’asseoir voire s’allonger lorsque le corps faiblit. Pour tout débutant, il suffit d’être conscient de ses limites, de les repousser raisonnablement et de se mettre en retrait si besoin.

Un Yoga controversé
Le Yoga Bikram pâtit encore des scandales qui entourent son créateur. Bikram Choudhury, fondateur, a bâti un empire valant des millions en brevetant sa pratique et en faisant payer la formation de ses enseignants près de 10 000 dollars. Bien loin des valeurs du yoga traditionnel, il est également poursuivi pour agressions sexuelles et a une réputation de tyran raciste et homophobe. Il a pourtant inventé une pratique qui séduit de nombreux adeptes et a eu un succès conséquent de l’Inde jusqu’à Hollywood. « Quand on sort de la salle de pratique, on est apaisé, raconte Emmanuelle. On a travaillé pendant 90 minutes face à soi-même. On oublie tout le reste, c’est ça aussi l’enjeu : le lâcher-prise ». Quant à ceux qui doutent encore de sa réelle efficacité, la professeure se dit convaincue des bienfaits du Yoga Bikram. « Je l’ai vu sur moi, je le vois tous les jours sur mes élèves… A chacun de visiter tous les yogas possibles et de se faire son idée par rapport à ses besoins ! »