Le pays fait face en ce moment à un pic de chaleur qui durera encore plusieurs jours. Juin 2017 sera probablement dans le top 5 des mois de juin les plus chauds depuis 1900. Déjà au niveau 2 « avertissement chaleur », la ville de Nice qui frôle les 30° à l’ombre avertit la population sur les risques potentiels. 

Par Justine Ferrari

Le plan national canicule a débuté le 1er juin. A Nice, mieux préservée des chaleurs que d’autres villes du sud-ouest par exemple, l’alerte canicule n’est pas encore en vigueur. Mais la ville prend déjà ses dispositions : le 17 juin, à la résidence autonomie Saint-Jean-d’Angély, tous les dispositifs mis en œuvre par la ville et le CCAS pour lutter contre la chaleur ont été présenté. Pour les plus de 60 ans et les personnes handicapées, il y a des conseils pratiques et nécessaires pour ne pas souffrir de la canicule.

La prévention avant tout

Ce plan a pour objectif de repérer les personnes à risques (personnes âgées, femmes enceintes, personnes handicapées, isolées ou en situation de précarité). En cas de fortes chaleurs, le CCAS les contacte pour s’assurer qu’elles ne courent pas de danger. Pour cela, la diffusion de conseils est très importante. Un maître mot : l’information ! Il faut que l’entourage de ces personnes ait des notions de sauvegarde de base. Ne pas faire de sport et rester à l’ombre la journée, fermer les volets jusqu’au soir, ne pas consommer d’alcool, utiliser un ventilateur et un brumisateur, boire régulièrement de l’eau (au moins toutes les 2 heures) même si l’on n’a pas soif… Reconnaître les signes de déshydratation est également indispensable : fatigue extrême, maux de tête, fièvre, crampes, vertiges, propos incohérents… Si une personne a plusieurs de ces symptômes, il faut absolument la rafraichir, et lui faire boire de l’eau ou un bouillon. Si elle souffre toujours, il ne faut pas hésiter à contacter les services d’urgence.

Un plan Canicule important

Le plan s’étale du 1er juin au 31 août 2017 et est divisé en quatre niveaux, selon la gravité de la situation :
– Le niveau 1, de « veille saisonnière », activé automatiquement dès le 1er juin jusqu’au 31 août, correspond à une vigilance classique. Il comprend le repérage des personnes vulnérables, l’information et la communication sur la canicule et la mise en place du numéro vert national d’information et de communication : 0800 06 66 66.
– Le niveau 2 dit « d’avertissement chaleur » intervient lors de l’apparition d’un pic de chaleur court, et met en place des mesures de prévention et de gestion, surtout au niveau des personnes âgées.
– Le niveau 3 d’« alerte canicule » est déclenché par le Préfet en cas de plus fortes chaleurs. Il prévoit des de visites à domicile si nécessité, avec l’aide des partenaires bénévoles, ainsi que la diffusion de postes télévisés de prévention.
– Le niveau 4 « de mobilisation maximale » correspond à une canicule exceptionnelle et durable. Il peut activer des cellules de crise.