Qui n’a jamais été triste de laisser son compagnon à quatre pattes seul à la maison ? Et pourquoi ne pas l’amener au bureau avec soi ? C’est le principe de cette tendance appelée le « Pets at Work », (littéralement les animaux au travail). Bien qu’étonnante au premier abord, cette pratique a en réalité des effets très positifs sur les salariés. Selon une étude de Warmiz, pour 84% des propriétaires, travailler avec un animal au bureau serait le rêve !

 Par Justine Ferrari

Pour le moment, ces entreprises qui autorisent leurs employés à ramener leur animal au bureau ne sont qu’une poignée en France… Mais de plus en plus franchissent le pas ! Cette tendance n’est plus qu’un simple phénomène de mode, mais bien une pratique qui se démocratise. Pourquoi ? Selon l’étude, elle serait bénéfique pour tous. La preuve, elle séduit autant les employeurs que les salariés.

Motivation et bonne humeur !

Prenons exemple sur les Américains, chez qui cette tendance est très développée : depuis plus de 10 ans, le 24 juin est la journée « Take your dog to work » (amène ton chien au travail) dans les entreprises. Ils ont donc bien compris que la présence de nos amis les animaux sur le lieu de travail est génératrice de qualité de vie ! Elle réduit le stress des salariés (pour 60% des sondés), leur permet de mieux apprécier leur travail, mais aussi de s’engager plus vigoureusement dans leurs tâches. Elle réduit même l’abstentionnisme des maîtres ! Ils sont alors plus productifs et plus concentrés. En résulte également une meilleure communication entre collègues, ce qui, au final, est bénéfique pour l’entreprise entière. En effet, quoi de mieux pour briser la glace avec ce collègue qui ne vous a jamais parlé… que de venir caresser son toutou trop mignon ?

Le chien, grand favori des entreprises

Sur les 2000 personnes sondées, 14% travaillent en compagnie d’un ou plusieurs animaux (le leur ou celui d’un collègue). Ce sont des chiens en grande majorité (74%), mais aussi des chats (42%) et des oiseaux, poissons et rongeurs (15%). Les animaux peuvent aussi appartenir à l’entreprise elle-même, c’est-à-dire que le patron s’en occupe tout comme les employés, ce qui engendre plus d’esprit d’équipe. Néanmoins, il faut prendre certaines précautions pour que l’aventure ne se transforme pas en catastrophe : s’assurer que l’environnement de travail soit adapté à un animal (il vaut mieux aménager un endroit dédié à nos amis les bêtes, tel qu’un un espace de promenade), que celui-ci ne représente pas de risques sanitaires (allergies, parasites, etc.), mais aussi qu’il soit sociable et bien élevé. Il serait malvenu que votre chien dévore le déjeuner de votre collègue… L’entreprise Purina®, une des premières à accueillir les chiens de ses collaborateurs, a entrepris de favoriser la présence d’animaux sur le lieu de travail. Elle a publié sur son site des conseils pour bien réaliser cette démarche.

Les animaux, eux aussi, plus heureux

Mais cette pratique a des effets positifs sur les animaux eux-mêmes. Les employés leur apportent de la compagnie, les apaisent, leur permettent de se sociabiliser et de se divertir. Et surtout, cela leur évite de souffrir de solitude… car ce sentiment peut provoquer des troubles anxieux chez les animaux, en particulier le chien. Mais si rien ne contre-indique la venue de votre chien ou chat, d’autres animaux restent à éviter, comme le lapin. Bien que très mignon, il est néanmoins friand de fils électriques, ce qui peut être fatal pour le système informatique de l’entreprise… A noter qu’il n’existe pas d’interdiction légale contre l’accueil des animaux dans les entreprises, elles peuvent donc toutes leur ouvrir leurs portes !